Migration de l’ovule

Pour arriver dans l’utérus, l’ovule fécondé chemine dans la lumière de la trompe, c’est la migration. La progression de l’oeuf est assurée surtout par les mouvements péristaltiques de la trompe, qui atteignent leur amplitude maximale après l’ovulation. Les mouvements des cils vibratiles de l’épithélium tubaire et le courant liquide parcourant la trompe vers la cavité utérine contribuent à la migration. La durée de la migration tubaire est de trois à quatre jours.

Article PrécédentArticle Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *