Alcool & spermatozoïdes

L’alcool réduit le niveau des hormones essentielles à la production des spermatozoïdes. La consommation d’alcool réduit la quantité de spermatozoïdes et augmente la quantité de spermatozoïdes anormaux. L’alcool est néfaste pour la fertilité masculine, il est donc nécessaire d’arrêter totalement de boire pendant au moins trois mois, c’est-à-dire un cycle de maturation d’un nouveau stock de spermatozoïdes. Plusieurs études ont démontré que les qualités d’un sperme très dégradé reviennent à un niveau normal dans la majorité des cas après cette période d’abstinence.

Article PrécédentArticle Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *