POUR ELLE

Calculer sa date d’ovulation

Pour concevoir un enfant, certaines périodes du cycle menstruel sont plus propices que d’autres pour la fécondation. Mais encore faut-il connaître sa période de fertilité et sa date d’ovulation. Et pour cela, le calcul d’ovulation peut s’avérer un précieux indicateur pour maximiser ses chances de tomber enceinte, surtout en sachant qu’un ovule ne vit que 24h tout au plus…

Les phases du cycle menstruel

Pour rappel, le cycle féminin commence au premier jour des règles et se termine au premier jour des règles suivantes, soit en moyenne 28 jours. Chaque cycle est divisé en trois moments différents :

    • La phase folliculaire (14 jours incluant la période des règles).
    • La phase d’ovulation (un jour) et la phase lutéale (14 jours).

Bien évidemment, tout ceci reste de la théorie. Certaines femmes ayant un cycle plus court, le jour le plus fertile surviendra avant les 14 jours. Quant à celles qui ont un cycle plus long, il surviendra après. Ainsi, pour un cycle de 30 jours, la date sera autour du 16 ou 17e jour.
A noter que l’ovulation dépend de divers et nombreux facteurs (physiologiques, psychologiques, nutritionnels…) et une variation desdits paramètres, comme des troubles hormonaux par exemple, peut perturber les cycles menstruels et l’ovulation.

Calculer l'ovulation

Premier jour de vos dernières règles

Longueur de votre cycle

La période de fertilité

Autour de cette date, on a aussi la période de fertilité, c’est-à-dire le moment le plus favorable pour avoir des rapports sexuels (ou recours à une autre méthode de procréation) afin de concevoir un enfant. Cette phase s’étale sur cinq jours en moyenne (quatre ou cinq jours avant la date d’ovulation et un ou deux jour après).
Là encore, cela reste théorique. Une femme peut très bien tomber enceinte hors de la période de fécondité. Elle peut aussi se déclencher à une date imprévue. On parle alors d’ovulation spontanée.